Assurance Ju-Jitsu

Assurance ju jitsu

Lien(s) utile(s): http://www.ffjudo.com/

 

Les risques à assurer :

  • Lésions, déchirures musculaires, fractures
  • Fractures osseuses suite à un coup violent, chute, prise, clé
  • Incapacité voire invalidité

Mieux comprendre le ju jitsu

Le jiu-jitsu est une méthode de combat d’origine japonaise, le jiu-jitsu est composé de projections, de luxations, d’étranglements et des coups frappés sur les points vitaux du corps du pratiquant du jiu-jitsu.       Le judo est dérivé du Jiu-jitsu, le judo fut créé par un étudiant japonais Jigoro Kano qui obtient le statut de maître judoka dans la discipline du judo, un portrait de lui est visible dans chaque salle de judo et un hommage lui est rendu à chaque début de cours sous forme d’un salut des judokas. Cet étudiant pratiquait du Jiu-jitsu et remarquait que les différents enseignements qu’il recevait étaient par certains points contradictoires. Maître Kano réexamina les règles pour créer un nouvel art martial qu’il appela judo basé donc sur sa connaissance de la pratique du Jiu-Jitsu. Le judo mêle à la fois le corps et l’esprit, comme la majorité des arts martiaux japonais

Une pratique Nippon

Ces techniques de combat au jiu-jitsu ont été développées sous l’ère féodale du Japon. Le principe du jiu-jitsu était d’apprendre à se défendre lorsqu’on était désarmé. Au début du 20ème siècle, le jiu-jitsu commençait à disparaître, des personnes décidèrent de reprendre l’'enseignement du jiu-jitsu avec de nouvelles techniques pour en faire le jiu-jitsu tel qu'’on le connaît aujourd’'hui. Du jiu-jitsu est né d'’une compilation de plusieurs sports tels que le judo, l’aïkido, et bien d’autres.

Les fondamentaux

Le jiu-jitsu est un sport de souplesse qui consiste à éviter les coups et à contrôler les attaques de son adversaire en jiu-jitsu. Le jiu-jitsu existe au Japon depuis très longtemps, le jiu-jitsu était alors pratiqué par les samouraïs (guerriers japonais). Le but du jiu-jitsu est de mettre en avant l’adresse et l’agilité du combattant du jiu-jitsu sur la force brutale par la connaissance parfaite de la vulnérabilité de certaines parties du corps. Le jiu-jitsu n’est pas vraiment considéré comme un sport mais plus comme un moyen d’attaque et de défense. Le jiu-jitsu est apparenté à un art doux car le jiu-jitsu est une réponse à la force d’'autrui, ce qui consiste à utiliser la violence et le poids de son adversaire en jiu-jitsu pour le vaincre. Le jiu-jitsu reste, dans tousles cas, un sport très violent.

L'histoire du jiu-jitsu

Durant l'’occupation américaine au Japon entre 1945 et 1951, le jiu-jitsu comme tout autre art martial était interdit, le jiu-jitsu était considéré comme une pratique trop violente, malgré cela, certains enseignants de jiu-jitsu continuèrent en cachette de faire connaître le jiu-jitsu à leurs élèves, certains s’expatrièrent pour enseigner le jiu-jitsu à l’étranger. A la fin de l’'occupation américaine, l'’interdiction du jiu-jitsu fut levée, afin de permettre une libre pratique du jiu-jitsu. Le jiu-jitsu se développa mais il ne connut pas un véritable succès, en raison du manque de compétitions de jiu-jitsu. Il existe un jiu-jitsu brésilien le Gracie jiu-jitsu qui fut enseigné au Brésil par un immigrant japonais.

La Tenue

Les pratiquants du jiu-jitsu sont vêtus d'’une veste et d'’un pantalon blanc, une ceinture de couleur distingue les combattants de jiu-jitsu, il existe aussi plusieurs grades en jiu-jitsu comme dans plusieurs arts martiaux, les catégories en jiu-jitsu sont réparties en fonction du poids du pratiquant de jiu-jitsu. On peut pratiquer le jiu-jitsu en club régi par la AFJJ (Association Francophone de jiu-jitsu). Des compétitions nationales et internationales de jiu-jitsu sont régulièrement organisées.

Le jiu-jitsu reste un sport de combat, il est demandé aux pratiquants du jiu-jitsu d’'utiliser ce sport de combat que dans le cas d'’une attaque adverse, le jiu-jitsu est un sport défensif.